Merci Alexandre

Chers Amis,

 

Vous avez appris que notre Alexandre Fornette nous a quitté. Ceux qui le connaissaient bien sont très touchés par sa fin prématurée . En ce qui me concerne j’ai un devoir de reconnaissance envers lui, dont je tiens à vous faire part.

Alexandre avait une profonde affection pour André et une grand admiration pour le peintre. Il a tout fait pour assurer son confort dans les moments pénibles. Je voulais que vous sachiez qu’ Alexandre a permis à André de vivre sa dernière joie d’homme et d’artiste.

Une exposition était prévue depuis longtemps à La galerie de Penthièvre, tenue par Francis Barlier. Déjà l’accrochage avait commencé. Alité, André souffrait de ne pas pouvoir y participer. Sa fatigue était chaque jour plus marquée. Pourrait-il assister au vernissage ? Il redoutait le verdict du médecin.

C’est alors qu’Alexandre prit une décision positive. Il y serait lui affirma-t-il, parole d’Alexandre. L’espoir remit du baume au cœur du malade qui reprit courage et un peu de force. Notre Kiné remua ciel et terre pour organiser un transport idéal pour son ami. Aidé par l’infirmier, Il le porta lui-même dans les escaliers,. l’installa dans un confortable fauteuil roulant et une voiture bien douce l’ amena jusqu’à la galerie.  Là, quelques proches l’attendaient et vous imaginez la joie de notre peintre découvrant son œuvre très bien mise en valeur et manifestement très appréciée par son entourage. La galerie avait un sous-sol où se continuait l’exposition. Alexandre retroussa encore ses manches et André fut descendu sans problème. Et dans cette salle où les toiles étaient présentée au mieux, André démontra à l’assistance ravie qu’il n’avait pas perdu son esprit pince sans rire traditionnel.  «  Bravo, Francis très beau travail ! Je crois que peut-être vous pourriez mettre ces toiles dans la salle du haut, et descendre ici, celles de là-haut ! Eclat de rire général ! On n’avait pas perdu André, et les murs témoignaient qu’ on avait toujours l’artiste.

Ce fut un moment de bonheur.  Merci Alexandre.

 

 

             Nicole

 

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0