Portrait en noir et blanc du peintre le pinceau à la main et le regard intensément braqué sur son sujtet
©Daniel Wallard

Actualités

Avril 2017 : Le Point  spécial Deauville " La Révolution des Franciscaines"



Honfleur :  rénovation du musée Eugène Boudin et de la salle de la donation  " Hambourg - Rachet"

 



Un musée pour Deauville

 

Le futur musée aura pour fondation une collection permanente André Hambourg enrichie par les tableaux offerts ou acquis par la Ville, le dépôt d’œuvres du XIXe au XXIe siècle, un fonds de photographies.

UNE PRESENTATION UNIQUE DES ŒUVRES DE HAMBOURG

Point de départ de la réflexion sur le futur musée, la donation à la Ville par son épouse de 536 toiles peintes par André Hambourg entre 1925 et 1999. Le peintre de la marine, lithographe et dessinateur a développé un art figuratif qui a trouvé source d’inspiration sur la Côte Fleurie. Madame Hambourg a complété cette donation par une quarantaine d’œuvres collectionnées par son mari ou échangées avec d’autres artistes (Marie Laurencin, Foujita, Van Dongen, Derain…). En recevant cette donation, la Ville de Deauville s’est engagée à ouvrir à Deauville d’un lieu muséographique de conservation et d’exposition permanente et temporaire des œuvres.
Une rotation des œuvres est prévue afin de montrer au public la plus grande part possible des tableaux présents dans la collection. Cette présentation sera organisée de façon chronologique et thématique : Jeunesse parisienne (1909-1933), Découverte de l’Afrique du Nord (1933-1939), La guerre (1939-1948), Le retour à la couleur (1948-1970), Les voyages (1970-1999). La profusion de dessins permet d’envisager un espace permanent entièrement dévolu à leur présentation.
Des thématiques différentes replaceront l’évolution de la peinture d’André Hambourg dans le cadre plus large de l’histoire de l’art de la période en comparant ses productions artistiques à celles d’autres artistes.

 

UNE COLLECTION REPRESENTATIVE DU XIXE AU XXIE SIECLE EN NORMANDIE
La Ville de Deauville est déjà propriétaire depuis les années 30  d’œuvres d’art figuratives fin du XIXe et XXe siècles. Sur cette période, il est envisagé des demandes de dépôts auprès des grands fonds régionaux et nationaux, en lien avec les séjours des peintres à Deauville (Dufy, Braque, Van Dongen, Léger, Matisse, Derain, de Staël, Foujita, Vlaminck, Segonzac, Marquet…).
Une approche du XXe voire du XXIe siècle serait complémentaire à cette vision artistique développée en Normandie. Leur présentation en exposition permanente permettra au public d’aborder tout un pan de l’histoire de l‘art jusqu’alors peu exposé.

 

UN FONDS PHOTOGRAPHIQUE HISTORIQUE ET CONTEMPORAIN
La politique de commande de photographies de la Ville lancée en 2010 auprès d’artistes de renom permet d’envisager également des expositions de photographies ou leur intégration lors d’expositions temporaires.

 

DES COLLECTIONS EN LIEN AVEC LA CULTURE IDENTITAIRE DE DEAUVILLE
Le nouveau lieu ouvre sur ce qui fait la singularité des collections du musée et des deux fonds identitaires de Deauville : la mémoire de la ville et le cheval.

 

MEMOIRE DE DEAUVILLE
La médiathèque proposera la découverte de ce fonds conséquent sur l’identité et la mémoire. Il est constitué de très nombreux documents provenant de dons (fonds Hamel très riche en documents, collection Tantet de photographies autour du cinéma américain…) complétés par plusieurs années d’une politique active d’acquisitions. Elles ont pour thèmes l’histoire de Deauville, et plus largement, la Normandie et les sites balnéaires, l’architecture, la vie à Deauville et Trouville, les personnalités comme le Duc de Morny, le Second Empire… mais aussi la photographie, la musique, la danse et le cinéma en lien avec les nombreuses manifestations, salons et festivals de Deauville.
 
LE CHEVAL
L’activité de Deauville autour du cheval est l’un des socles de son histoire, de son économie et de son quotidien, depuis les hippodromes et les ventes dès le XIXe siècle jusqu’à l’ouverture en 2010 du Pôle International du Cheval.
Le fonds «  cheval » de la Ville de Deauville est enrichi en continu. Il recoupe tous ses aspects historiques et d’actualité, sous toutes leurs facettes (ouvrages, films, revues…). Il intègre déjà les fonds Romanet et France Galop. Des collectionneurs font régulièrement des dons ou autorisent des reproductions d’affiches et d’œuvres graphiques.
La médiathèque de Deauville est la seule médiathèque qui développe aujourd’hui ce thème, elle vise à devenir une référence en France par son traitement scientifique et l’accès à ses collections via le portail web de la médiathèque.


Un nouveau lieu de culture à vivre à Deauville

 

Dans ces bâtiments qui ont appartenu à la Congrégation des Sœurs Franciscaines sur l’avenue de la République, la Ville de Deauville invente un projet original. L’idée directrice est de réinvestir ces lieux qui font partie de l’histoire de la ville pour les transformer en un centre de vie et de culture ouvert à tous.

 

Ce grand projet est novateur car il fusionne différents espaces et services : lieux de vie polyvalents, médiathèque, ludothèque, musée, café… Il s’inspire d’expériences réussies en France, et à l’étranger. Le visiteur en est la clef : il s’approprie le lieu en profitant, selon ses motivations et ses goûts, des offres qui lui sont proposées. C’est lui qui choisit son appropriation du lieu.

 

Depuis 2011, la réflexion se poursuit pour en définir les contours. Elle se concrétise en 2012 par la recherche d’une équipe de programmation, puis de conception.

Pour l’équipe municipale, le moment est venu d’inviter les Deauvillais à découvrir et suivre la mise en œuvre de ce grand projet.
Ce nouveau lieu sera FEDERATEUR, VISIBLE et ACCESSIBLE.

 

Il répondra aux valeurs qui fondent l’identité de Deauville :
RENCONTRE & PARTAGE
CULTURE & CREATIVITE
PLAISIR & MIEUX-ETRE

 

IMAGINER POUR TOUS ET POUR CHACUN
Ce nouvel espace public est un lieu animé par ses usagers, où chacun se sent libre de venir pour se détendre ou se cultiver. On pourra arriver seul pour entrer en relation, converser, pour étudier ou travailler sur le chemin du domicile, de l’école ou du travail. Ici, on viendra aussi en famille ou entre amis, pour partager un moment, des activités conviviales ou vivre ses passions.

Ce pourra être un second “chez soi” où l’on se sent bien, un lieu propice aux rencontres. Chacun pourra partager une activité ou s’installer confortablement dans un espace salon avec un journal ou un magazine ou écouter de la musique.
Tous les publics, tous les usages, toutes les générations y sont les bienvenus. Ce sera le lieu de la mixité sociale, ouvert sur la ville et accessible à tous. Les plages horaires d’ouverture sont très amples -tôt le matin et tard le soir.

 

FAVORISER LA CREATIVITE, VIVRE DES EXPERIENCES
Ce lieu invitera à la rencontre de nouvelles formes de culture selon son mode de vie, ses envies. En cela, il répondra aux attentes multi-facettes de notre société.

 

ACCEDER AUX NOUVEAUX SUPPORTS
Dans ce lieu hyper-connecté, la découverte sera stimulée. On y expérimente une culture numérique rendue accessible : ce sera le lieu du high-tech pour tous. A la disposition des usagers : postes internet en réseau wifi, écrans tactiles intuitifs, bornes pour télécharger des e-books et de la musique, livres audio, films à visionner… La culture sous toutes ses formes sera accessible dans des espaces pour se réunir en petits groupes ou pour s’isoler, mais aussi « hors les murs » via les smart phones ou les téléchargements en ligne.

 

PARTAGER ET APPRENDRE
Une ludothèque proposera des jeux collectifs pour tisser du lien (Wii, K-net, etc.).

D’autres offres sont envisagées pour tous les publics : aide à la rédaction, aide à la lecture pour les plus jeunes avec des coffrets de découverte, cours de langues et ateliers de pratiques artistiques, animations sur le développement durable, services de télétravail et de visioconférence pour les entreprises et les actifs, un auditorium…

 

DETENTE ET BIEN-ETRE
Dans ce nouveau lieu, régnera chaleur et convivialité.

A l’intérieur : des espaces différenciés, collectifs ou préservés, et audacieux par leur mobilier design et modulable. Les atmosphères et les ambiances correspondent à la vocation des espaces : jeux de lumières apaisants dans les salons ou plus stimulants dans les espaces dédiés aux activités.
Consignes, stationnements vélo et rangements pour les poussettes, tables à langer, garderie pour les enfants, cafétéria, voire même salles de gymnastique et de relaxation… Le public sera invité à passer un long moment. Il sera possible d’y réserver une salle pour pratiquer la musique, de visionner un film sur demande avec ses amis…

 


Accueil > Actualité > Actualité de l'Association